Baskets aux pieds

Vos limites ne sont pas celles que vous croyez …. courir, un nouveau mode de vie ….

Trail hivernal du Sancy 2015 … c’est fait

24 Flares 24 Flares ×

dossards trail hivernal du sancy Si vous passez par ici régulièrement, vous n’êtes pas sans savoir que l’Auvergne, c’est la terre d’adoption pour mes baskets. Alors, il était difficile de rater cette version hivernale du trail du Sancy . C’est ainsi que samedi, nous prenons la route direction le Mont Dore en faisant un crochet par Clermont pour récupérer Cécile et son loustic dans des conditions rocambolesques (la gare de Clermont est une vrai chierie). Une fois arrivés à bon port, Nolwenn et ses 2 bestiaux nous attendaient déjà. Et enfin Anne, Martine et Christian nous rejoignent …. la bande est au complet pour le we. 

Récupération des dossards, papotage avec Marie, un repas copieux (on a renoncer à la traditionnelle raclette au profit d’un filet de biche accompagné de pâtes), de bons fous rires … une soirée au top une veille de course pour vous faire oublier votre non prépa ;)

Nuit pourrie (comme à chaque fois que je dors dans ce lit). On doit vraiment y aller ??? a priori oui, on est là pour ça. Bon ben on s’habille chaudement avec 3 couches car fait pas bien chaud (-7° ressenti) et on cherche la motivation pour faire ses 20 km et 800 D+

 Duo de choc 

Le départ se fait sur une portion bitumée descendante, je vais tranquille, je vois les copains s’éloigner au loin et les autres coureurs me doubler. Mais surprise Mr Baskets me rattrape par l’arrière, il avait du faire une pause vidange !!! il décide de m’accompagner sur les premiers km. C’est ainsi qu’on va attaquer la première montée en marchant à bon rythme, que l’on va doubler ceux qui marchent plus lentement, ceux qui s’arrêtent pour chausser les chaines, ceux qui prennent des photos … bref on est bien là à marcher/courir ensemble et profiter du soleil naissant sur le Sancy, c’est BEAU. Dans les moments où je peine un peu plus, mon homme va m’être d’un grand réconfort, il me motive, me donne des conseils sur ma respiration, mon rythme et puis on va mettre au point une technique redoutable pour avancer :  le tiré de bâton :) . Et faut bien avouer que ça m’aide énormément même si parfois je sens que je suis en sur régime pour suivre. Je ne dis rien, je laisse Mr Baskets me tirer vers le haut, m’aider à repousser mes limites. 

tiré de bâton On arrive enfin autour du lac du Guery qui a revêtu son manteau blanc glacé, c’est joli. Une descente sera le témoin de ma première chute … rien de grave. Plus on approche du ravito et plus l’ambiance est à la fête. Il fait beau et du coup le public est au rdv. On arrive au km 10 en 1h30, je suis plutôt satisfaite, j’ai rien lâché grâce à Mr Baskets, la douleur à la cuisse ne s’est pas trop manifestée, cette première partie du parcours a été fort agréable. 

Le ravito, c’est aussi le point de séparation des 2 parcours et c’est donc ici que je vais devoir abandonner mon moteur chéri et affronter seule les 10 derniers km. Je ne traîne pas trop je ne veux pas me refroidir. Et c’est là qu’une femme faisant elle aussi le 20 km me demande si elle peut partir avec moi car elle se sent pas rassurer seule. C’est ainsi que j’attaque cette seconde partie avec Isabelle venue de Nantes avec famille et amis mais elle aussi seule à faire les 20 km dans sa bande. 

 Encore 10 bornes 

La suite du parcours est une succession de faux plats, je marche, je cours mais j’avoue que j’ai de plus en plus de mal à trouver mon rythme. Même si les paysages sont superbes, courir dans la neige devient difficile, les muscles souffrent aussi et le manque de préparation pour cette distance se fait sentir. Mais je me rassure en me disant que bientôt se sera la descente de puy Gros, celle où l’an passé je m’étais éclatée à fond et que ça me permettra de me refaire. 

vue sur le SancyMais ça c’était sans compter sur le terrain rendu difficile par la neige fraîchement tombée et les températures négatives occasionnant des plaques de verglas. Du coup, impossible de se lâcher, il faut rester sur la retenue, ce qui n’aide pas du tout à décontracter les jambes, bien au contraire !!! La partie technique sera le témoin de ma seconde chute … aie. La portion route qui va suivre se fera en déroulant au max mais tjs sur la retenue, j’arrive pas du tout à relâcher, j’en ai clairement MARRE

Pourtant une fois le ravito passé, il faut poursuivre le long de la Dordogne. Et là Isabelle va devenir mon moteur, sans elle j’aurais sans doute marcher tout du long alors que c’est relativement plat, je me suis accrochée pour qu’on poursuive ensemble comme on l’avait prévu, je ne voulais pas la retarder alors j’ai continuer à courir en me disant que je marcherais dans la montée suivante. 

Et c’est ce qu’on a fait, et là fini la neige et place à la boue, l’eau glacé, le verglas encore. J’en chie grave, la douleur sous la fesse est bien là sournoise comme d’hab. Le moral en a pris un coup et la portion route n’arrange rien ça monte l’air de rien. J’en ai ras le bol, j’ai juste envie que ça s’arrête. Un single où ça bouchonne donc impossible de courir mais franchement ça m’arrange grave. Une descente à prendre avec précaution encore puis la dernière petite montée avant de tout donner dans la dernière descente jusqu’à THE CHUTE. Et oui encore une, celle ci sera bien douloureuse j’ai l’impression d’être cassée mais non je me relève et rattrape Isabelle qui m’attendait juste avant la patinoire afin qu’on passe la ligne d’arrivée ensemble en 3h44

Trail hivernal du sancyCa nous fait donc une quinzaine de minutes en plus que l’année dernière (Edit du 25/01 : après vérification ça fait en fait que 7 min de plus du coup c’est vraiment pas si dégeu que ça :) ) mais franchement je suis bien contente car vu le terrain accidenté de 2015, la non prépa avec des sorties de 8 km en moyenne (50 bornes en 1 mois), la douleur persistante et le fait de ne pas pouvoir avoir pu profiter des descentes à fond et bien je ne démérite pas (ouais je m’auto-congratule :D ). Tout comme le reste de la troupe d’ailleurs. 

Bref une fois de plus ce fut un bon moment que ce trail hivernal du Sancy 2015 avec ses hauts et ses bas mais avec le soleil, la neige, les paysages et les copains c’est le cocktail idéal pour un we réussi. 

 

Bonus des soeurs siamoises :

CR de Cécile à lire ici

CR de Nolwenn à lire

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires le Trail hivernal du Sancy 2015 … c’est fait

  1. Gwendoline
    22 janvier 2015 à 10 h 13 min (3 années ago)

    Comme je disais à Nolwenn, avec tout vos CR il donne envie ce trail dis donc,et les paysages ont l’air magnifiques.
    J’espère que tu t’es bien remise de ta chute et que tu n’es pas trop cassée.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      25 janvier 2015 à 22 h 04 min (3 années ago)

      oui c’est superbes niveau paysages surtout avec la neige et le soleil au rdv.
      non pas trop cassé … juste quelques bleus enfin ils sont jaunes maintenant ;)

      Répondre
  2. Christophe Lemerle
    22 janvier 2015 à 11 h 23 min (3 années ago)

    Eh bien quelle aventure … en tout cas félicitations …
    Comme l’a écrit Gwendoline ton compte rendu donne envie, mais les conditions font un peu peur tout de même … il faudra que j’essaie un trail un jour …
    Quelle sera ta prochaine course ?

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      25 janvier 2015 à 22 h 06 min (3 années ago)

      mais non faut pas avoir peur …. le trail c’est cool on visite de jolis coins de campagne ou de montagne … en général le traileur est aimable et serviable … aller teste donc un jour ;)
      euhhh pas vraiment une course mais plutôt une rando dans mon berry que je vais essayer de faire en mode rando course pour tester mes limites niveau distance … enfin rien de sûr encore ;)

      Répondre
      • Christophe
        26 janvier 2015 à 8 h 03 min (3 années ago)

        On verra … Je tenterais peut être le Trail des Terres Vives et sûrement le Bourges Urbain Trail … En fait c’est que j’ai un peu peur pour mes chevilles … ;-)

        Répondre
        • Baskets aux pieds
          29 janvier 2015 à 22 h 40 min (3 années ago)

          aie oui le chevilles faut bine les préparer c’est certain …. je devrais normalement être sur le trail des terres vives aussi sur le petit circuit car gros objectif la semaine précédente ;)

          Répondre
  3. mary les baskets roses
    22 janvier 2015 à 15 h 02 min (3 années ago)

    Bravo et beau CR :)
    Comme a chaque fois j’adore vous attendre à l’arrivée pour avoir vos impressions!

    Répondre
    • Nolwenn
      22 janvier 2015 à 18 h 22 min (3 années ago)

      T’aimes voir nos têtes de déterrés à l’arrivée avoue! :D
      (En vrai, nous on aime bien savoir qu’on va te trouver à l’arrivée!)

      Répondre
    • Baskets aux pieds
      25 janvier 2015 à 22 h 07 min (3 années ago)

      et moi j’aime savoir qu’à l’arrivée tu seras là à m’attendre pour me ramasser si je suis pas trop en forme et me requinquer avec des potions magiques ;)

      Répondre
  4. oaz81
    22 janvier 2015 à 15 h 11 min (3 années ago)

    ils sont bien amortis les bâtons de monsieur basket entre ton tirage de baton et mon sauvetage de hanche! bon je sais pas si c’est bien réglementaire le tirage hein ^^ en tout cas un grand merci pour ce week end au top

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      25 janvier 2015 à 22 h 08 min (3 années ago)

      clair que niveau rentabilité on a fait au max avec les bâtons :)
      et merci à vous pour les bons moments de rigolage :p

      Répondre
  5. Nolwenn
    22 janvier 2015 à 18 h 24 min (3 années ago)

    Ah ça les descentes… on pouvait pas lâcher les fauves comme on l’aurait voulu, mais c’est le jeu ma pauvre lucette! Moi je préfère ça mais avoir eu de la neige en pagaille! C’était trop trop bien!

    Bravo pour ta course! La non-prépa c’est la vie!

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      25 janvier 2015 à 22 h 10 min (3 années ago)

      ben moi je préfère avoir la neige qui accroche les godasses pour pouvoir lâcher les fauves :D
      et clair que la non-prépa ça nous connait … faudrait tester avec une prépa un jour pour voir si ça change quelque chose ou pas :p

      Répondre
      • oaz81
        26 janvier 2015 à 10 h 07 min (3 années ago)

        pff tu parle à mon avis ça change rien la prépa c’est très surfait (mdr)

        Répondre
        • Baskets aux pieds
          29 janvier 2015 à 22 h 43 min (3 années ago)

          tu m’étonnes faire des séries de fractionnés tjs pareil au millimètre près très peu pour moi ;)

          Répondre

Laisser un commentaire

24 Flares Twitter 3 Facebook 21 Google+ 0 24 Flares ×