Baskets aux pieds

Vos limites ne sont pas celles que vous croyez …. courir, un nouveau mode de vie ….

Trail hivernal du Sancy 2014

23 Flares 23 Flares ×

2014-01-20 21.57.34Nous y voilà à la première course de cette année 2014. Et c’est au Mont Dore que mes baskets ont décidé d’aller courir. Et oui après le trail estival en septembre, on réitère sur les sentiers auvergnats. Mais cette fois, on y va avec le copains pour que se soit encore plus fun. Direction donc le trail hivernal du Sancy, ses 20 km et 800D+ pour moi.

.

 L’avant course 

C’est ainsi qu’avec Mr Baskets, on embarque Franck pour aller rejoindre Martine et Christian (des amis de saint flo run) et Nolwenn venue tout spécialement de son Millau d’adoption. Après une prise de nos appartements pour le week end et un gouter festif avec une galette des rois, il est temps de rallier la patinoire pour le retraits des dossards. L’occasion de retrouver Mary au détour d’une allée prête pour aller courir dans les rues à la nuit tombée.

Et l’heure pour nous d‘aller festoyer …. mais attention pas avec n’importe quoi. Car suite à un sondage, l’unanimité à voter pour une raclette … oui oui vous lisez bien, alors certes c’est peu conventionnel pour une veille de course mais au diable il faut bien faire des tests pour faire avancer la science… et quitte a faire des expériences, on a mis le paquet. On a donc trinquer au champagne avec de la pizza, puis arrosé la raclette de vin rouge (enfin moi j’ai pas pris j’étais déjà paf ;) ) et fini avec des muffins châtaigne ou banane/miel…. Oui rien que ça … une véritable orgie culinaire qu’on a dégusté avec appétit et moult fous rires … Une très bonne soirée que Franck et Mr baskets ont terminé au Génépi .. euh là on a pas suivi.

.

 La course 

2014-01-19 08.51.10Après un petit déj des plus traditionnels, on prend la direction du Mont-Dore et constatons que la neige est tombée en altitude laissant apparaître une légère couche blanche sur les hauteurs. La météo semble clémente tant au niveau de la pluie absente que des températures douces.

Après un papotage avec Mary, Nolwenn et moi retrouvons le reste de la fine équipe pour les derniers encouragements. Chacun prend sa place.

Le départ est donné. Je prends mon rythme et laisse filer le gros du peloton. Pour une fois, j’ai décidé de ne pas suivre mais d’aller à mon allure quitte à fermer la marche. C’est ainsi que sur les 2 premiers km, l’écart se creuse avec les autres coureurs. Mais je ne suis pas seule, un petit groupe me suit. Et finalement je suis facile, je ne grille pas mes réserves, je sens que c’est la bonne méthode (après analyse des données je vais finalement plus vite que d’habitude et tout ça sans avoir le sentiment de peiner !!!).

2014-01-19 09.41.30

A partir du 2éme km commence la grosse montée. Je la connais bien pour l’avoir déjà fait en mai dernier et ça je crois que c’est un plus dans la gestion de course (car je vais pouvoir anticiper). Et surtout je rattrape des coureurs et double même. Bref, je refais mon retard dans cette montée où j’alterne entre marche et course au trot. Un rayon de soleil éclaire le plateau, la neige est devenue plus présente. C’est vraiment très sympa de l’entendre craquer sous les baskets.


J’apprécie aussi le fait de ne pas être seule. Pour une fois, il y a du monde devant ET derrière, ça me change. Du coup je m’accroche, ça me booste, chaque coureur devient pour moi un lièvre.

Le lac du Guery dévoile son eau quasi gelée, c’est beau. J’essaie de rien lâcher jusqu’au ravito. Je me sens toujours bien et je commence même à avoir des idées bizarres genre « ouais avec 10 kg de moins, tu pourrais voler… tu serais easy » …vive les endorphines.

2014-01-19 10.20.08Au ravito, je poursuis les tests culinaires (oui autant aller jusqu’au bout !!! et en plus ça passe super bien) avec saint nectaire, saucisson, jambon de pays, chocolat et pain d’épice le tout arrosé de coca. L’ambiance bat son plein. On me promet bisous, striptease et chippendales si je bifurque sur le 30 km (oui on choisi sa distance au niveau du 10ème km). Je ne ma laisserai pas tenter par ces arguments ;) .

Je repars donc dans une série de faux plat sur la neige tjs et avec la brume. Toutefois, voir cette ligne de coureurs devant moi juste par petites touches de couleur donne un coté surréaliste à cette course (ou alors c’est mon cerveau qui continue ses délires). J’arrive à doubler quelques personnes et m’accrochent à ceux qui ont un bon rythme. Je suis ravie de constater que le mental est là pour une fois qu’il ne me fait pas défaut.

On amorce la descente. Un peu sur mes gardes au départ à cause des feuilles et de la boue. Et puis là je me suis dis « oui je me parle souvent à moi même mais rien de grave à priori) « laisse dérouler, profite, lâche tout ». Et c’est ce que j’ai fait. Et alors là c’est le gros KIFF. Je continue dans ma lancée en étant plus prudente dans la partie bien boueuse mais je donne tout sur la partie goudronnée. Et du coup je continue de doubler, c’est euphorisant pour le moral et les jambes. Je ne m’arrête que peu de temps au 2nd ravito pour ne pas perdre de mon engouement.

2014-01-19 09.52.52

Je longe la Dordogne en conservant un rythme correct mais calme pour récupérer et aborder les 4derniers km de façon sereine. Car cette partie là du parcours, je ne la connais pas. Je file donc vers l’inconnu…

Et aie aie aie … cette 2nd grosse montée va être dure, très dure pour moi. J’essaie de garder le rythme en marchant d’un bon pas mais les jambes commencent à dire stop. Une douleur derrière la cuisse droite apparaît mais je ne veux pas lâcher. Bref ce 17ème km est fatal. Je sens que je commence à flancher. Je trottine doucement mais surement, une dernière montée puis la descente qui nous ramène au Mont-Dore. Je lâche les gaz.

Je franchis la ligne, Mary est là pour m’accueillir (et accessoirement me débadger). 3h36, un chrono totalement inespéré au vu de ma forme de ces derniers temps. Moi qui espérais 4h-4h30, je suis dans un état second. Je n’ai jamais été aussi contente d’une course. J’ai pour la première fois le sentiment d’avoir bien géré et ne pas avoir subi. Bref I’m HAPPY.

.

Capture d’écran 2014-01-20 à 22.50.35
.
.

 L’après course 

 Je retrouve Nolwenn qui a tout déchiré en 2h52 ainsi que Martine et Christian en 3h25. On débriefe en attendant Gen&Pi comprendre Mr Baskets et Franck qui finissent le 30km en 4h34 contents d’eux aussi.

Mary se joint à nous pour déjeuner sur place d’une soupe, d’un aligot/saucisse et de galette des rois. Et là rien à redire sur le repas, les doléances de septembre sur ce point ont été entendues par l’organisation.

J’en profite d’ailleurs ici pour remercier les bénévoles qui sont toujours au top sur ce trail du Sancy et plus particulièrement à Carine, Cyril et Jeff pour leurs encouragements sur le parcours, c’est bien agréable et motivant d’apercevoir des têtes connues.

 Bref j’ai kiffé ma 1ère course 2014.

 Ah et pour les résultats des tests… n’en déplaise aux nutritionnistes sportifs, il s’avère que le combo galette des rois, champagne, pizza, raclette, muffin fait des merveilles … et on songe à breveter le concept ;)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Bonus : 

Le compte rendu de Nolwenn ici

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires le Trail hivernal du Sancy 2014

  1. pezou
    21 janvier 2014 à 15 h 31 min (4 années ago)

    J’adore !!!! Pfiouuuuuu ça me fait trop envie !!!! Bravo à tous !!!

    Répondre
  2. LadyMilonguera
    21 janvier 2014 à 17 h 29 min (4 années ago)

    Oh la la… comme ça me fait envie un trail blanc comme celui-là… mais ça me fait aussi un peu peur !!!

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      22 janvier 2014 à 21 h 32 min (4 années ago)

      c’était mon premier et sans doute pas le dernier c’est assez sympa et dépaysant :)

      Répondre
  3. Nolwenn
    21 janvier 2014 à 19 h 32 min (4 années ago)

    C’était trop bieeeeen! Félicitations pour ta course! Et encore merci merci merci de m’avoir accueillie! C’est tellement moins stressant d’être à la cool entre amis avant une course… :D

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      22 janvier 2014 à 21 h 36 min (4 années ago)

      ouiiiiii trop bien
      et clair qu’avec un chouette diner bien arrosé on pense bcp moins à la course :p

      Répondre
  4. aurore
    21 janvier 2014 à 19 h 53 min (4 années ago)

    Bravo pour cette belle course !!!

    Répondre
  5. Cathy
    21 janvier 2014 à 20 h 44 min (4 années ago)

    félicitations pour cette belle course

    Répondre
  6. runningsuckkss
    22 janvier 2014 à 13 h 59 min (4 années ago)

    Woaw bravo pour cette course rondement menée ! Je me disais « trail du Sancy, trail du Sancy … Mais elle l’a pas couru y’a quelques mois ? » … Je comprends mieux maintenant.
    Sinon, pour avoir mangé du couscous/gâteau au chocolat arrosé de vin la veille de mon record sur 10km, j’en viens vraiment à penser que les repas de veille de course n’ont pas tant d’importance, du moment qu’ils sont digérés au moment de partir ^^ !
    Bref, bonne récup’ et encore bravo !

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      22 janvier 2014 à 21 h 40 min (4 années ago)

      hé hé oui le sancy et moi c’est une histoire qui dure :)
      Ahhh toi aussi donc tu valide le test culinaire ;) et clair que je ne pense pas que se soit le dernier repas qui ait une réelle influence sur ta perf … bon par contre faut peut être pas suivre ce régime là les 3 mois qui précèdent à chaque repas hein :p

      Répondre
  7. MeloAlors
    22 janvier 2014 à 14 h 16 min (4 années ago)

    Ca fait envie (la raclette aussi). bravo !!

    Répondre
  8. Thalytta
    22 janvier 2014 à 22 h 15 min (4 années ago)

    Bravo pour cette très belle course qui ne doit pas etre si facile que ça. C’est vrai qu’on a envie d’y aller…

    Répondre
  9. Nico (@blablarun)
    24 janvier 2014 à 16 h 15 min (4 années ago)

    Bravo pour votre course et merci pour le récit. Dans mes objectifs 2014 figure une 2ème participation à l’envol de la Perdrix, le Trail du Sancy et pourquoi pas le Trail hivernal l’année prochaine.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      24 janvier 2014 à 22 h 25 min (4 années ago)

      merci :)
      et on se retrouvera peut être au sancy en septembre ;)

      Répondre
  10. Daddy The Beat
    27 janvier 2014 à 12 h 20 min (4 années ago)

    Je connais ce sentiment d’avoir su contrôler toute une course. C’est kiffant en effet, je trouve même que c’est une autre façon de progresser plutôt que de se focaliser sur un chrono. Bravo à toi !

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      27 janvier 2014 à 13 h 51 min (4 années ago)

      oui moi qui suis pas du tout une performeuse, j’ai trouvé mon bonheur ailleurs et j’avoue que ce sentiment d’arriver avec le sentiment du travail bien fait et de la maitrise juste est assez kiffant comme tu dis.Bref, un pur moment de plaisir :)

      Répondre

Laisser un commentaire

23 Flares Twitter 4 Facebook 17 Google+ 2 23 Flares ×