Baskets aux pieds

Vos limites ne sont pas celles que vous croyez …. courir, un nouveau mode de vie ….

Festival des templiers … la Monna Lisa en version finisher

35 Flares 35 Flares ×
2013-10-25 17.45.51

Bienvenue dans l’Aveyron ….

Cette course du festival des templiers s’était l’objectif du second semestre de cette année. Non pas pour performer et faire un chrono mais plutôt pour allonger la distance et voir si je pouvais pousser mes limites (je vous en parlais ici).

Et bien objectif rempli dirons nous. Peut être pas comme je l’avais imaginé mais d’une bien belle façon tout de même tant pour le dépassement de soi que pour les rencontres et le partage d’émotions qui a eu lieu tout au long du parcours.

C’est donc vendredi soir qu’avec Mr Baskets nous sommes allés chercher nos dossards sur le village du festival. Et là première surprise, pas de réelles animations, juste un chapiteau avec à l’entrée des affiches de bienvenue dans la capitale mondiale du trail (rien que ça  !!!!). Le dossard nous est remis dans un magnifique sac en plastique transparent et là c’est franchement décevant …. En soi, je me contrefous du sac mais je trouve que l’image du festival (qui se veut mondial n’oublions pas) en prend un coup … Bref pas vraiment à la hauteur de la réputation….

2013-10-25 20.05.45

Ouep c’est jaune cette année chez Adidas ….

Et pour récupérer le « cadeau » de l’inscription, il faut traverser, suivant un parcours bien orchestré, le chapiteau et là impossible de ne pas passer devant chaque stand… bref on veut être sûr que vous ayez tous les flyers de courses et que la tentation d’achat soit la plus forte devant chaque exposant…. mais ça marche pas à tous les coups … nous on s’est juste attardé sur les stands auvergnats ;) avant d’aller chercher le magnifique (nan je rigole) tee shirt jaune adidas pour moi et un buff estampillé templier orange et bleu pour l’homme… là aussi pas du meilleur goût (enfin les goûts et les couleurs…)  Bref on a tout ce qu’il faut pour s’aligner respectivement sur la Monna Lisa et le marathon des causses dés le lendemain …

 Monna Lisa me voilà 

Samedi matin après un taboulé sport en guise de petit déjeuner à 9 h (ça passe pas si mal une fois qu’on oublie que c’est l’heure des tartines beurrées habituellement) direction Millau pour retrouver les copines du club de Mr Baskets qui s’alignent sur la Monna Lisa avec moi. Je retrouve aussi Marie quelques min avant le départ et Nolwenn qui arrivera in extremis avant le coup  de sifflet (euh suis plus sûre qu’il y en ait eu un  !!!).

073622a63e2711e39d4222000a9e0706_7

Je vais pouvoir adhérer au running gou camp :)

Les 2 premiers km se font sur bitume (les seuls), encore une fois ça part trop vite, je décide donc de lâcher les copines car j’arrive pas à tenir le rythme et que je veux pas me griller. On passe ensuite sur les chemins et surtout ça commence à monter et dire que ça va durer  ….. une des copines -Nadia- a eu un coup de chaud ce qui  fait que je les rattrape, on repart donc toutes les trois en se soutenant dans cette montée qui n’en finit pas … c’est long quasi 7 km de côtes avec une portion de plus d’1 km à plus de 15 % !!!! bref c’est long et ça fait mal mais pas le choix faut bien y aller …. Arrivée en haut avec les copines, on repart en trottinant lentement au milieu des buis, juste une trace, c’est assez sympa de se retrouver là comme ça au milieu de cette nature quasi vierge.

gorges_de_la_dourbie2

Vue sur Gorges de la Dourbie

On trottine mais on voit bien que Anne (l’autre copine) a les jambes qui la démange alors on la pousse à filer pour qu’elle profite de sa course. Et c’est ainsi qu’avec Nadia on amorce une petite descente qui va nous permettre de dérouler les jambes et de faire connaissance. Du coup, dans ce moment là j’oublie que j’ai mal aux jambes quand il s’agit de gravir de nouveau une côte… enfin j’oublie pas longtemps non plus hein faut pas pousser ça tire dans les cuisses. Et c’est aussi à cet instant que les premiers du marathon des causses nous doublent (arrrggghhhh), on se pousse donc pour pas gêner (eux on un chrono à jouer nous non  !!!) et on grimpe tranquillement en marchant et en laissant passer (en vrai j’en profite pour récupérer :p ) . Et on finit par se faire rattraper par les 2 « fermeurs » de la course. Oui je savais qu’elles étaient pas loin, je savais que ça arriverait et non ça me dérange pas… il faut un dernier…que se soit moi tanpis du moment que j’arrive à finir …. et puis j’ai jamais été dernière alors c’est un challenge à relever ;)  (tu remarqueras lecteur qu’à ce moment là j’essaie tjs d’appliquer la positive attitude).

 Vue sur plateaux 

2013-10-26 12.50.41

Les causses

Karine et Sylvie, nos 2 serre-files donc vont être une aide précieuse pour les km suivants dans les plateaux. On alternera  petit trot et marche et on retrouvera une 3ème âme pour ce joindre à nous, Céline. Et c’est ainsi qu’à 5 on avance au milieu des causses en profitant de l’expérience de nos serre-files et de leur connaissance de la région et c’est bien joli ma foi. Un vrai échange dont je n’aurais pas profité si j’avais été ne serait-ce-que quelques places devant. Nadia a retrouvé des forces et arrive à relancer sur le faux plat (ouais c’est jamais vraiment plat dans cette région  !!!) moi je ne peux pas suivre alors je continue de courir en mode tortue …. et puis sur le bas coté, on commence à voir des gens ce qui signifie que le point d’eau ne doit plus être très loin et les encouragements sont vraiment les bienvenus et le public est top même si on est dernière peut être même parcequ’on est dernière  !!!! et enfin le premier ravito allez ça signifie donc que j’ai environ 16 km derrière moi et que donc j’en ai fait la moitié yeahhhh ….

Je ne traîne pas car c’est en plein vent donc hop je lâche les filles (en sachant qu’elles ne tarderont pas, sans aucun doute, à vite me rattraper) et je m’élance dans une descente qui ne me permettra pas de dérouler comme je le pensais car c’est une succession de racines et de pierres. Il faut donc faire gaffe où on pose ses baskets et du coup ça repose pas du tout les guibolles non plus …. y’en a marre sérieux là …. surtout que je sais ce qui m’attend après de nouveau une méga côte ….

 Vue d’en haut 

steph4

si si j’ai mal mais Nolwenn à le don de m’extirper un sourire :)

Et puis soudain que vois-je à l’horizon …. mon félin préféré posté aux pieds de la protection civile en bas de la descente qui m’attend avec un méga sourire et là je vous raconte pas le bien que ça fait de voir Nolwenn alors que je commençais sérieusement à être dans le dur …. et c’est encore plus top qd elle décide de m’accompagner dans cette 2ème grosse montée du parcours. C’est top de pouvoir lui lâcher toute ma douleur et débriéfer avec elle de la première partie de cette Monna lisa.  Et c’est aussi dans cette montée que je vais retrouver Nadia prise de crampes sous le pied. On repart donc ensemble doucement en faisant de multiples pauses pour laisser passer les concurrents du marathon (qui nous doublent donc pour la seconde fois)  et profiter du paysage qui s’ouvre devant nous (ouais on est plus à 5 min là tt de suite alors on profite) !!! Et nos serre-files nous rejoignent également avec Céline…

Bref le club des 5 est de nouveau au complet pour de nouveau ce taper une côte de plus de 15 % sur 1km  … là autant vous dire que j’en ai ras le bol de cette montée et j’ai le sentiment que jamais j’en verrai le bout … Nolwenn me motive et j’apprécie vraiment sa présence je sais que c’est une chance énorme que j’ai là d’être ainsi soutenue …. et la fin arrive tt de même et avec elle du public de nouveau sur le parcours …  alors comme j’ai encore un peu d’orgueil je me remets à courir lentement certes mais je cours jusqu’au ravito situé dans une ferme. Céline arrivée un peu avant moi à un peu froid donc elle repart du ravito mais me signale qu’elle y va tranquille pour qu’on la retrouve sur le parcours pour finir ensemble. J’attends que Nadia récupère. Les serres-files nous poussent à repartir pour pas nous refroidir trop et puis je crois qu’elles en ont sans doute un peu marre aussi  !!!!

On relance donc péniblement sur le plateau en en profitant de nouveau pour échanger avec Karine et Sylvie sur la nutrition de l’effort, sur leurs expériences de courses (l’une d’elle fait des 100km !!!!) …. et c’est là que mon genou gauche a décidé de faire des siennes en « tournant » je continue de trottiner mais ça fait mal …. et puis au bout d’un moment je ne sens plus rien étrange mais je vais pas trop chercher j’en ai déjà marre et pleins d’idées pas terribles qui me passent par la tête alors  ….

 Vue plongeante sur Millau  

2013-10-26 17.39.52

Vue sur Millau

Juste envie d’en finir le plus vite possible …. ça tombe bien c’est de nouveau une descente … mais très technique et très casse gueule donc impossible de se refaire surtout que les traileurs de la VO2 sont sur la même portion que nous et qu’on laisse passer encore une fois … enfin jusqu’à ce que notre serre-file nous dise stop .. que nous aussi on méritait d’arriver et qu’il fallait qu’on arrête de se faire griller comme ça …. bref on avait autant de mérite à être là qu’eux et qu’il fallait ne pas s’effacer devant les autres ….. du coup on a suivi nos guides jusqu’à la grotte du hibou, un passage dans le noir plutôt sympa (et dire que j’aurais pu éclairer avec mon ampoule du pied droit  !!!!) et poursuivi dans la descente et là après une dernière traversée de route enfin on voit l’arrivée alors autant vous dire que dans ma tête je voulais juste en finir, passer cette putain de ligne alors portée par l’adrénaline de fin sans doute et le public aussi j’ai couru, couru, couru jusqu’au bas des dernières marches….. et là Nadia, Céline et moi on a une dernière fois uni nos forces en se tenant la main pour franchir les derniers mètres mais il nous fallait y associer aussi Karine et Sylvie ….. c’est ainsi que toutes les 5 on a passé la ligne d’arrivée main dans la main et que pour la première fois j’ai poussé un cri …..de victoire …. une victoire sur moi même ….. Une arrivée chargée d’émotions avec des embrassades pour se féliciter et se remercier d’avoir tenu jusqu’au bout….

 Une richesse intérieure 

Alors oui je suis dernière et je mets 6h30 pour boucler ce parcours de 28km300 et 1250D+ (donc les dernières données étaient les bonnes ;) ) mais alors franchement qu’importe en comparaison de ce que j’ai pu retirer de cette expérience de course. Le soutien, le partage, l’entraide, les échanges, le dépassement ….. autant de valeurs qui ont fait de cette course, une course exceptionnelle et si particulière pour moi.

Sacré profil …. euhhhh c’est pas des km verticaux à ce stade dites ????

Retrouvé Mr Baskets à l’arrivée ne m’a pas surprise, il a déchiré grave encore une fois sur le marathon des causses. Et oui en partant 1h après moi et en ayant quasi 10 km de plus, il arrive avant moi et termine donc en 5h17 ce parcours de 37 km et 1700 D+ … suis trop fière de lui :)

La soirée s’est finie par un tour chez les kinés du festival qui ont confirmé que mon genou n’avait rien mais que le ménisque avait du effectuer une rotation puis revenir dans son axe !!! et j’ai eu droit à une remise en place du bassin !!!! et un bon massage qui a fait des miracles …..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J+1 : quelques douleurs mais franchement ça va pas si mal… je suis de plus en plus convaincue par les massages d’après courses. Et surtout en regardant les résultats, je me rend compte que finalement les personnes arrivées devant nous ne sont pas si loin (je pensais être grave à la ramasse genre 30 min derrière) et que ça s’échelonne régulièrement… et surtout le 1er à mis 45 min de plus que le vainqueur de l’année passée ça devait donc être plus difficile (ce que j’ignore c’est si le parcours était le même) … bref ça permet de relativiser un peu les 6h30 (car qd même j’avais prévu bcp moins à la base aux vues de mes précédentes courses) et d’apprécier encore un peu plus ;)

J+2 : les douleurs sont encore là, surtout qd je reste trop longtemps sans bouger…c’est difficile de relancer la machine. Mais j’ai une furieuse envie d’aller courir … mais je reste sage et soigne la récup.

Et surtout j’ai très envie de recommencer pour pouvoir revivre des émotions intenses et me dépasser …..

Rendez-vous sur Hellocoton !

38 commentaires le Festival des templiers … la Monna Lisa en version finisher

  1. runningsuckkss
    29 octobre 2013 à 14 h 53 min (4 années ago)

    Hé bieeeeen quelle belle aventure !! J’imagine la joie de voir un visage familier dans cette galère, la rencontre avec Nolwenn a dû être énorme ! En tout cas, chapeau, vraiment ! Je n’arrive même pas à imaginer ce que ça représente en terme d’effort mais pfiou, rien que le dénivelé je chiale quoi ^^ !
    Bonne récup et un grand bravo à toi !

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 40 min (4 années ago)

      Merci et oui qd t dans le dur voir un visage qui te fais du bine c’est juste magique mais tu sais de quoi je parle ;)
      et moi je chiale qd je vois tes perfs sur bitume ….

      Répondre
  2. aurore
    29 octobre 2013 à 15 h 55 min (4 années ago)

    Bravo à vous deux, maintenant remets toi bien de la course :)

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 41 min (4 années ago)

      merci… la récup est en cours mais les baskets vont pas tarder à ressortir ;)

      Répondre
  3. Eve
    29 octobre 2013 à 18 h 37 min (4 années ago)

    Elles sont chouettes tes photos, çà me donne carrément envie de la faire l’an prochain :)
    Tous à Millau en 2014 : c’est Nolwenn qui va être contente ;)
    Bravo d’avoir été jusqu’au bout malgré quelques baisses de moral, tu l’as bien géré au final cette course ! j’imagine même pas la relance au 19e km… çà devait piquer les cuisses
    Sinon j’ai bien compris qu’il ne faut pas attendre trop du cadeau (trop vilain !)

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 43 min (4 années ago)

      ohhh que oui ça pique les cuisses mais au final si pendant tu jures qu’on t’y reprendras plus avec le recul tu dis que c’est qd même super bon tout ça ;)
      et si cette course te fait envie lance toi c’est super joli ce coin

      Répondre
  4. nadia
    29 octobre 2013 à 19 h 11 min (4 années ago)

    Très beau descriptif de cette course que je ne sais pas encore comment qualifier. C’était trop… trop dur, trop beau, trop long (enfin surtout les côtes et les descentes aussi!). Mais bon voilà nous l’avons faite et terminée! Peu importe le temps nous on y était.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 46 min (4 années ago)

      oui un mélange de pleins d’émotions parfois contradictoires mais une bine belle expérience…. et oui on l’a fait :)
      et maintenant plus rien ne va nous arrêter qd on aura bouffer de la côte berrichone :p
      encore bravo à toi

      Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 47 min (4 années ago)

      merci et suis sûre que l’appel du dossard te fera revenir de temps en temps ;)

      Répondre
  5. Fanny
    29 octobre 2013 à 20 h 43 min (4 années ago)

    Bravo pour cette belle course! Bravo au groupe des 5, vous avez du partager de belles choses! Bravo à Nolwenn pour son soutien!

    Répondre
  6. GAIDELLA
    29 octobre 2013 à 22 h 33 min (4 années ago)

    Bonsoir, et merci pour cette belle description de course.
    Nous serons encore là l’an prochain pour vous amenez toujours plus loin… et plus haut !!!
    Bonne récupération
    Karine « la Fermeuse »
    Merci Sylvie d’avoir trouver ce lien

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 54 min (4 années ago)

      oh quelle surprise et quel plaisir de te retrouver ici !!!! Je ne sais comment Sylvie est tombé sur le lien mais je suis ravie que vous puissiez lire ce que vous m’avez apporté toutes les deux avec cette course.
      Encore merci de m’avoir pousser et porter jusqu’au bout
      Au plaisir de se retrouver un jour dans les causses …

      Répondre
  7. trauma sports
    29 octobre 2013 à 23 h 07 min (4 années ago)

    Félicitations pour l’exploit sportif réalisé, très belle plume pour le raconter, tes performances sont magnifiques, mais tu le racontes tellement bien toi même (valeurs …) ton aventure témoigne de ta rage à te surpasser, bref, bravo, chapeau à tous et à toutes – Evelyne

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      29 octobre 2013 à 23 h 56 min (4 années ago)

      Merci et oui une aventure humaine comme ça c’est vraiment top et ça vaut toutes les victoires.

      Répondre
  8. Benoît
    30 octobre 2013 à 10 h 57 min (4 années ago)

    Félicitation pour avoir conclu cette belle aventure et merci pour les images qui donnent envie. Bonne récup.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 25 min (4 années ago)

      merci :)
      la récup est ok et oui la région est bien jolie

      Répondre
  9. ALbabaorun
    30 octobre 2013 à 11 h 48 min (4 années ago)

    Waouh, t’es forte, t’as pas à être fière de ton chéri, sois fière de toi-même ! Moi je t’admire voilà.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 27 min (4 années ago)

      rohhh t’es trop mimi toi … mais t’inquiètes je suis fière de moi enfin disons que je commence juste à mesurer ce que j’ai fait ;)

      Répondre
  10. Charlotte
    30 octobre 2013 à 17 h 44 min (4 années ago)

    Ohhh la grotte du hibou, mais faut que je fasse cette course moi ^^
    Trêve de plaisanterie, ton CR était magique ! Avec un thé et du chocolat noir, j’ai passé un super moment ! Bravo à toi pour être venue à bout de ce long et visiblement très difficile parcours, ça rigole pas les côtes ici, moi et ma Côte des gardes on va se rhabiller :D franchement, c’est un très beau récit, qui donne juste furieusement envie de se lancer dans le trail. Encore bravo :)

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 28 min (4 années ago)

      hé hé oui j’ai pensé à toi en passant la grotte ;)
      merci pour gentils mots et oui l’aveyron ça grimpe fort !!!!
      et un jour j’espère bine que tu testeras le trail :)

      Répondre
  11. lamystinguette
    30 octobre 2013 à 17 h 52 min (4 années ago)

    Hello,

    Je vais à Millau en Mai prochain pour courir la course du fameux Viaduc! J’ai trop hâte!
    Chapeau pour le trail, (28km300 et 1250D+) les chiffres parlent d’eux même!!!!
    Personnellement j’ai essayé deux fois le cross du Mont Blanc et j’ai vraiment trop souffert pour m’y essayer à nouveau!
    A+,
    Mystinguett

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 32 min (4 années ago)

      ha oui la course du viaduc, je ne sais pas par où passe le circuit en dehors du viaduc mais si vous allez dans les causses faudra bouffer d ela côte avant car c’est joli mais ça grimpe dans le coin ;)
      jamais essayer le cross du mont blanc mais ça doit bien grimper aussi là bas !!!!

      Répondre
  12. doune
    30 octobre 2013 à 21 h 21 min (4 années ago)

    EHhh beh ! Félicitations pour cette belle performance contre toi-même et la positive attitude que tu en as retiré avant, pendant et après la course.

    En lisant ton récit, je me suis revu faire le sert-fil sur l’UTMB 2012, pas facile d’être là, sans trop pouvoir/vouloir intervenir dans la course, malgré quelques conseils que l’on aurait pu/du vouloir donner. (genre : t’es dans la course, tu laisses pas passer… comme le tien à fait à un moment).

    Puis j’ai une grosse remarque à te faire concernant : « je m’élance dans une descente qui ne me permettra pas de dérouler comme je le pensais car c’est une succession de racines et de pierres. Il faut donc faire gaffe où on pose ses baskets et du coup ça repose pas du tout les guibolles non plus ….  » => c’est justement ça le trail… un petit jeu avec le terrain, les racines, les pierres, se jeter dans la pente sans trop savoir où on va s’arrêter et où on va poser les pieds. (à ne pas faire sans avoir enlever le cerveau avant ;) )

    Bravo encore… et soignes bien la récupération, c’est plus traumatisant que l’on veut bien le penser.

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 42 min (4 années ago)

      Oh oui on retire un tas de bonnes choses de ce genre de course. Et il est vrai que la position de dernier n’est pas la plus facile car on sait que l’on ne se bat pas pour une place mais plutôt contre soi pour arriver au bout sans lâcher mais c’est alors difficile de véritablement rester dans la « course ».
      et pour les descentes, en fait j’adore habituellement et je sais que bien souvent j’arrive à me refaire car je chercher pas trop je fonce mais là non ça voulait pas peut être que les km d’avant m’ont rendus plus prudente car fatiguée !!! et je me suis même surprise par moment à avoir peur de tomber (séquelles des chutes au sancy le mois dernier !!!)
      pour la récup j’y vais tranquille cette sem juste été faire un mini sortie pour dérouiller la machine mais rythme tranquille, sans doute une autre pareil dans le week end et c’est tout…. je veux prendre le temps pour pouvoir profiter des autres courses :)

      Répondre
  13. Nolwenn
    30 octobre 2013 à 21 h 34 min (4 années ago)

    ça me fait plaisir que ça t’ait fait plaisir! Et c’était cool de t’avoir un petit peu dans ce merveilleux (ironie) endroit! Capitale du trail qui pète un peu plus haut que son cul mais je m’insurge: y a que moi à qui on n’a pas donné de sac pour mettre le dossard? Je me suis galéré à porter le dossard et l’ensemble de fabuleux cadeau de Vincent du salon jusqu’à mon boulot en priant pour rien faire tomber…
    Pis je sais pas si c’est normal mais moi le dimanche j’étais KO… et maintenant je suis malade \o/ Je sais pas si je dois y voir une corrélation. :lol;

    Je viens de voir ton prochain défi… avant de déménager, je voulais le faire le trail du ptit loup blanc! :'( Chiottibus! Un jour, pitêtre. Tu nous diras si c’est bien. :)

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      31 octobre 2013 à 21 h 50 min (4 années ago)

      QUOI tu n’as même pas eu le sac transparent que par chez vous vous devez appelez poche (ici c’est un pochon :p ) tu as raison insurge toi !!!!
      et oui ça été un réel plaisir et un grand réconfort merci encore félin
      j’espère que ça va mieux qd même c’est Vincent qui t’a refiler sa maladie le saligaud ;)
      et pour le prochain défi Mr Baskets l’a fait l’année dernière c’était son premier trail et il avait kiffé malgré l’orage et la grêle !!!! Dommage que tu puisses pas venir !!!

      Répondre
  14. El Bourda
    5 novembre 2013 à 11 h 08 min (4 années ago)

    Je viens de te lire et je suis admiratif de cette volonté de vouloir aller au bout. Faire un effort aussi long et aussi difficile (en tout cas, à mes yeux) est la preuve nous pouvons aller toujours plus loin !

    Bravo pour ce récit qui d’écrit bien ta persévérance !

    Répondre
    • El Bourda
      5 novembre 2013 à 11 h 17 min (4 années ago)

      Un Grand Bravo également à Mr Baskets… Il est allé presque aussi vite que moi quand je fait mes sortie longue en EF :-) !!!

      Répondre
    • Baskets aux pieds
      6 novembre 2013 à 22 h 12 min (4 années ago)

      merci à toi … et oui on peut tjs aller plus loin qu’on l’imagine suffit de pas trop réfléchir en fait ;)

      Répondre
  15. Daddy
    6 novembre 2013 à 14 h 53 min (4 années ago)

    Félicitations ! T’as été très courageuse. Moi aussi faudrait que le me laisse convaincre par les massages d’après course…

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      6 novembre 2013 à 22 h 17 min (4 années ago)

      merci ;)
      et oui laisse toi séduire par les massages c’est vraiment un confort d’après course que j’apprécie d plus en plus … surtout au levé du lit le lendemain qd sa couine pas dans les muscles ;)

      Répondre
  16. LadyMilonguera
    8 novembre 2013 à 13 h 38 min (4 années ago)

    Wouaw !!! Je suis admirative, quelle aventure !!!

    Répondre
  17. djodei
    12 novembre 2013 à 12 h 48 min (4 années ago)

    Ca à vraiment l’aire d’être une super course ! Dommage que ça soit aussi loin de chez moi

    Répondre
    • Baskets aux pieds
      13 novembre 2013 à 14 h 24 min (4 années ago)

      oui c’était bien sympa
      Tu es dans quel coin ? ça peut être l’occasion d’un week end « vacances » du tourisme sportif en quelque sorte ;)

      Répondre
Cliquez ici pour annuler la réponse.

Répondre à Mary (lesbasketsroses) Annuler la réponse.

35 Flares Twitter 9 Facebook 25 Google+ 1 35 Flares ×