Baskets aux pieds

Vos limites ne sont pas celles que vous croyez …. courir, un nouveau mode de vie ….

Mes baskets se sont mises au trek


Warning: preg_replace_callback(): Requires argument 2, 'stripslashes(strstr("\2\5","rel=") ? "\1" : "<a\2href=\"\3\4\"\5 rel=\"slimbox\"><img")', to be a valid callback in /homepages/45/d454520219/htdocs/basketsauxpieds/wp-content/themes/Adelle/includes/modules.php on line 146
0 Flares 0 Flares ×

trek birmanie

Pour reprendre pied avec le blog quoi de plus naturel que de vous parler de mes baskets ;)

Mais comme vous le savez en juillet mes baskets n’ont pas parcouru un seul kilomètre en courant (à lire ici). Toutefois elle ne sont pas restées inactives et elles ont même voyagé loin. 

Elles sont allées visiter le Myanmar plus communément appelé la Birmanie.

Alors elles ont évidement marché un peu mais surtout elles ont fait une nouvelle expérience : un trek.

Et oui c’est un classique de la Birmanie, un trek soit dans la région de Hsipaw ou alors entre Kalaw et le lac Inle. Notre choix s’est porté sur cette denrière option. Et tant qu’à faire autant prendre le programme max à savoir 3 jours et 2 nuits. 

trek birmanieC’est donc ainsi que mes baskets se sont retrouvées embarquées pour un périple pleins de nouveauté. 

Départ donc à 8H30 de Kalaw avec l’agence Ever smile au sein d’un groupe de 10 personnes et notre guide Yumo. On sait qu’on est parti pour 3 jours enfin 2 et demi en fait et donc 2 nuits chez l’habitant mais on n’en sait pas vraiment plus. Un peu d’appréhension avec les enfants car bon ça fait qd même quelques kilomètres mais on préfère ne pas y penser… une fois parti faudra bien avancer :p .

 Découverte du trek 

2016-07-07 13.22.21La première journée se passe plutôt pas mal. Après la sortie du village on suit des petits chemins à travers les montagnes. Le temps est couvert mais pas de pluie à déplorer sur la matinée. On arrive à un point de vue pour déjeuner népalais. Mais il faudra patienter pour profiter de cette vue justement que le ciel se dégage, pas très longtemps mais suffisamment, pour en prendre déjà pleins les yeux.

L’après midi on continue à grimper et descendre au gré des sentiers puis on longe une voie ferrée pendant un bon moment et à bon train en plus. Mais pour cause, la pluie n’est pas loin et notre guide veut nous mettre à l’abri avant. Et bien elle y a parfaitement réussi :) pas eu besoin de sortir les ponchos. Encore 1 h de marche et on rejoint notre campement pour la nuit.

Alors il est indiqué que l’on dort chez l’habitant, c’est en effet le cas mais c’est pas vraiment avec eux non plus.  Pour le dodo, on a un dortoir aménagé au 1 er étage de leur maison. On pourra se doucher de façon rudimentaire avec une gamelle à plonger dans un bac d’eau à température ambiante (assez froide qd même on est en montagne) et utiliser les toilettes au fond du jardin :p . Un repas gargantuesque avec du riz et une multitude de plats d’accompagnement et des fruits en dessert nous sera servi. 

A nous la boue

2016-07-08 10.38.14Réveil à 6h00 après une nuit pas terrible … oui les matelas ne sont plus de première jeunesse et en fait permettent juste de dire qu’on est pas à même le sol !!! bref c’est à la dure. Départ à 7h30 afin de ne pas trop subir la chaleur et surtout c’est la plus grosse journée de marche du trek. 

Et quelle journée !!! De la boue en veux tu en voilà. Une glaise rouge parfois jaune mais bien gluante où les baskets s’enfoncent et n’ont qu’une envie rester au fond. Et tout ça en montant et en descendant. Bref ça fait bien travailler les cuissots et ça épuise aussi. On a encore de la chance avec la météo, on est à l’abri qd la pluie fait son apparition. La marmaille en a marre à tour de rôle mais elle suit, l’effet groupe sans aucun doute. J’avoue j’en ai eu parfois ras le bol aussi de patauger là dedans.

Mais pourtant les paysages, les gens croisés dans les champs de légumes et de riz ça vaut bien de pester un peu et d’en baver. Le soleil a bien cogner tout l’après midi. On a fait des minis pauses régulières où Yumo nous expliquait les cultures, les traditions en matière de mariage et autres.  

2016-07-08 20.50.34On est arrivé au second campement nettement moins pittoresque que le précédent puisque plusieurs groupes étaient déjà là attablés avec des bières. Plus vraiment le sentiment d’être dans les montagnes birmanes mais plutôt dans un club med. Toutefois, pas plus d’électricité que la veille et même régime pour la douche, les toilettes et le dortoir.

oh ma piroggggguuuuueee 

Pour ce troisième jour, réveil tout aussi matinal car nous voulons être à midi au lac Inle afin de pouvoir faire le tour de ce dernier en pirogue. Donc la matinée a été plutôt sportive et heureusement avec quasi pas de boue. Mais aussi quasi pas de pause !!! un peu plus de 4h de marche bon train quoi mais on était au point d’arrivée à 11h30 :)

2016-07-09 12.37.36Après un repas, on a donc pu explorer le lac coté sud avec ses fabriques d’argent et d’ombrelles en papier, voir les jardins flottants, visiter une usine de soie extraite des tiges de fleurs de lotus et apercevoir les femmes aux longs cous. Après ça, traversée du lac du sud au nord pour rejoindre NyaungShwe et nous reposer après cette longue balade de 3 jours. 

Bref presque 65 km sur 3 jours avec 24 km le premier jour, 27 le second et 13 km pour la dernière matinée. Aucune idée du dénivelé par contre mais on a bien grimpé qd même. Un joli périple que je ne regrette pas du tout car j’ai vu des paysages superbes et passé de très bons moments. 

Bon mes baskets ont beaucoup moins aimé la boue et en garde quelques séquelles même après un passage en machine mais pas grave ça fait partie de leur histoire et la semelle teintée en rouge me rappelle que de bons souvenirs. 

Bref je suis prête à renouveler l’expérience assez vite car j’ai vraiment kiffé ces trois jours de notre voyage. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 0 Flares ×